Chasse à la baleine en Islande

Baleines en Islande

  • 20 espèces dont le dauphin à flancs blancs

Baleines chassées

  • Rorqual commun (en danger)

  • Baleine de Minke

Rorqual commun                        Baleine de Minke

La consommation de viande de baleine en Islande

  • 2-3% des Islandais mangent de la viande de baleine alors que ce n’est pas une tradition Islandaise!

  • 20% des touristes visitant l’Islande consomment de la viande de baleine en pensant qu’il s’agit d’un repas traditionnel.

  • En 2017, environ 20 restaurants sur 80 servent de la viande de baleine, et les supermarchés locaux comme Nettó, Bónus et Krambúð  en vendent.

  • Le reste de la viande est principalement exportée au Japon.

Les autres utilisations de la viande de baleine

  • Hvalur H/F est connu pour ajouter de la viande de baleine dans la nourriture pour animaux haut de gamme, dans de la bière, et utilise la graisse de baleine pour leur bateaux de chasse à la baleine en considérant cela comme une alternative éco-responsable.

  • L’industrie baleinière Islandaise crée de nouveaux produits commercialisables contenant de la viande et de la graisse de baleine.

  • L’Islande travaille également sur de nouvelles applications pour les produits issus des baleines.

Chasse à la baleine en Islande

  • En 2017: 17 baleines de Minke sont tuées en août. Le quota actuel autorise la capture de 269 animaux, le reste étant importé de Norvège pour satisfaire la demande de viande, selon Gunnar Bergmann Jónsson.

  • En Mars 2016: Hvalur H/F a annoncé la fin de la chasse pendant l’été mais un chargement de 1530 tonnes de viande de baleine a été envoyé au Japon en Juillet 2016 (évalué à 15 millions de dollars).

    • 154 Rorquals et 224 baleines de Minke composent le quota auto-attribué de l’Islande pour la chasse à la baleine.

    • Kristjan Loftsson a dénoncé ses difficultés à exporter la viande de baleine à son seul client, le Japon.

    • En 2016: 46 baleines de Minke sont tuées

    • Les baleiniers Islandais ont massacré plus de 35.000 baleines depuis la fin du 19ème siècle, et 706 Rorquals menacés entre 2006 et 2016.

    • L’Islande refuse de reconnaitre le moratoire IWC sur la chasse à la baleine commerciale et assigne à ses baleiniers un quota pour tuer des Rorquals menacés principalement pour l’export, ainsi que des baleines de Minke pour la demande locale provenant principalement des touristes.

Le lieu du massacre de Hvalur H/F à Hvalfjorour; Une usine baleinière – un simple bâtiment jaune sans signe ou nom, mais tout est en bon état y compris les deux grands containers réfrigérés.

Ses deux baleiniers a Reykjavik sont gardés en parfaite condition. Qu’attendent-ils? Ce n’est visiblement pas terminé pour Hvalur H/F!

  • En 2015: 155 Rorquals commun et 29 baleines de Minke ont été tués

  • En 2014: 137 Rorquals et 24 baleines de Minke ont été tués.

    • Les revenus de la vente de produits de baleines en 2014 approchent le milliard de couronnes, alors que le coût des opérations baleinières dépassait les deux milliards (15 millions de dollars). L’entreprise a donc perdu un miliard d’ISK en 2014.

  • En 2013: les baleiniers Islandais ont tué 134 Rorquals et 38 baleines de Minke.

    • La perte était de 600 millions d’ISK (4.5 millions USD).

  • En 2011-2012: la chasse n’a pas eu lieu en raison de l’effondrement du marché Japonais à cause du tsunami et du tremblement de terre, bien que les quotas aient augmenté à 154 Rorquals et 216 baleines de Minke.

  • 2010: 148 Rorquals et 60 baleines de Minke ont été tués, faisant de cette année la plus grande chasse commerciale de baleines depuis des dizaines d’années à cause d’une publicité présentant la viande de baleine comme une source de protéines.

  • 2009: 125 Rorquals et 81 baleines de Minke ont été tuées suite à l’augmentation des quotas par le gouvernement Islandais.

  • 2007-2008: 38 baleines de Minke tuées.

  • 2003-2007: 200 baleines de Minke et 7 Rorquals tués.

  • 2002: l’Islande rejoint l’IWC en 2002 avec des réserves contre le moratoire.

    • L’IWC (International Whaling Commission) a décidé en 1982 de mettre fin à la chasse commerciale à la baleine après la saison de 1986.

    • L’Islande a continué un petit « programme scientifique » et a tué 60 baleines jusqu’en 1989, puis a quite l’IWC en 1992.

Qui chasse la baleine

  • Kristian Loftsson

Malgré les lois bannissant la chasse à la baleine depuis 2016, ses deux bateaux et son usine sont entretenus à la perfection, donc il est prêt à reprendre la chasse si l’occasion se présente. Il est également cité comme aimant la chasse et dit que c’est une passion pour lui!

L’entreprise Islandaise Hvalur H/F remonte à 1948, quand elle a été créée par son père.

Contacts et responsables:
P.O. Box 233. Hafnarfjordur. Tel: +354 555 0565. Email: kl@kvalur.is
Managing Director
Mr. Kristjan Loftsson. Tel: +354 555 0565. Email: kl@kvalur.is
CFO: Mr. Gudmundur Steinbach. Tel: +354 555-0565. Email: gs@hvalur.is

Kristjan Loftsson: son slogan « Les baleines sont juste des poissons, une ressource marine abondante, rien de plus ».

  • Gunnar Bergmann Jónsson

Il chasse aujourd’hui et est manager de l’entreprise baleinière IP Útgerð ehf.

Contactez Gunnar Bergmann Jónsson à son adresse: Melási 3, 210 Garðabæ, Iceland. Telephone: +354 517 6177 / +354 690 3408.

Il a de bonnes relations et est probablement financé par Kristjan Loftsson, rendant difficile tout controle de ses actions.

Gunnar Bergmann Jónsson- avec une licence officielle pour tuer!

Kristjan Loftsson a commencé dans l’industrie baleinière en 1956, à l’âge de 13 ans, sur le bateau de son père.

L’entreprise familiale appelée Hvalur a acheté une base navale Américaine au bout du fjord Hval, à 35 miles au nord est de Reykjavik, pour opérér entre l’Islande et le Groenland.

L’entreprise possède quatre baleiniers, bien que seulement deux soient en service, nommés Hvalur 6, 7, 8, et 9.

Comment ils chassent les baleines

  • Quand les baleines sont repérées, les bateaux les poursuivent. Un canon de 90 mm tire un harpon équipé d’une grenade sur la baleine. Une corde est attachée au harpon pour éviter que la baleine soit perdue.
  • Chaque baleine capturée est attachée sur le côté du bateau pour être déchargée dans une station à Hvalfjörður (un grand bâtiment jaune sans indications).
  • Une fois à la station, la carcasse de la baleine est attachée sur le quai pour que les ouvriers la découpe.

Exportations

  • La viande de rorqual a été exportée au Japon par les ports européens jusqu’en 2013. A la suite de sévères protestations, les exportateurs ont été obligés de trouver une route alternative, en passant par Vancouver et les côtes Africaines pour rejoindre le Japon avec 1500 à 2000 tonnes de viande de baleine congelée.
  • La viande de baleines de Minke a été exportée aux Iles Féroé et importée de Norvège. Mais sa consommation a été déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants à cause de taux de mercure élevés.

  • En 2016, l’Islande a publié un rapport sur l’industrie baleinière clamant que la chasse à la baleine en Islande est durable.

  • Les opérations baleinières de Hvalur hf ont généré une perte d’un milliard d’ISK en 2015 (7.5 million USD / 6.8 millions EUR).

L'observation des baleines

  • Bien plus rentable que la chasse et profitable à l’économie Islandaise: une touriste sur cinq fait une excursion d’observation des baleines.

  • Plus de 250.000 touristes ont observé les baleines en 2016, générant 12 millions de dollars par an.

  • Husavik a quatre entreprises d’observation baleinières. Chaque été, chacune réalise 12 sorties d’observation par jour avec de nombreux bateaux.

  • Gentle Giants est la plus vielle entreprise d’observation en Islande avec cinq zodiacs et deux bateaux emportant douze passagers par zodiac et 40 par bateau 12 fois par jour.

  • North sailing, une autre entreprise, possède 12 bateaux.

  • Nous avons rencontré une équipe de chercheurs qui étudie l’impact du bruit des bateaux sur la vie des baleines et affirme qu’il est très négatif. Ils nous ont en outre appris que certaines entreprises de construction procédaient à des explosions sous-marines qui perturbent également fortement les baleines.
  • En 2017, ils attendent 350.000 touristes sur les bateaux d’observation (plus que la population Islandaise) et espèrent plus de 13 millions de dollars.

  • L’observation des baleines est maintenant le deuxième plus gros secteur de loisir pour le tourisme Islandais.

  • En 2009, 125.000 personnes ont participé à un voyage d’observation dans les eaux Islandaises. Ces observations procurent un revenu de 4 millions de dollars à l’économie Islandaise en impôt direct, tout en augmentant les dépenses touristiques dans les hotels et restaurants.

  • Le revenu total du tourisme en 2017 est estimé à 5,1 milliard de dollars, soit 45% des revenus étrangers en Islande.

Baleine à Bosse

Les baleiniers de Hvalur H/F a Reykjavik, à côté de l’observatoire de baleines Elding

L'opinion de TAF et Quoi faire

  • L’Islande est un superbe pays qui possède une nature magnifique et qui n’a pas une longue histoire baleinière. Les revenus touristiques sont très importants et il est totalement ridicule de continuer à tuer des baleines, d’en servir la viande dans les restaurants alors que l’activité d’observation de ces mêmes baleines dans leur milieu naturel rapporte tellement de millions de $ de recettes chaque année. Les touristes viennent voir les baleines vivantes dans leur milieu naturel, pas mortes dans un baleinier !
  • Les baleines sont d’importance vitale pour l’humanité, elles sont affectées par les problèmes environnementaux, leur viande contient des quantités élevées de toxines et elles sont en énorme danger d’extinction (aucune statistique ne prouve qu’elles survivront). Nous pouvons seulement recommander d’arrêter la chasse immédiatement.
  • Réfléchissez avant de partir en voyage d’observation, assurez-vous que la capitaine sache ce qu’il fait, qu’il ne s’approche pas trop des baleines et respecte les règles de conduite imposées aux entreprises d’observation. Rappelez-vous que les baleines sont là pour se nourrir et ont besoin de tranquillité, et ne doivent pas être dérangées par le bruit continu des bateaux et des passagers.
  • D’après le IFAW (International Fund for Animal Welfare), 80% des baleines sont harponnées près des zones d’observation dans la baie de Faxaflói, près de Reykjavík. « Avec la chasse et l’observation se déroulant dans les mêmes zones, les touristes ne réalisent pas que la même baleine qu’ils ont observée dans la matinée peut très bien finir dans leur assiette le lendemain ».

Les recommandations de TAF pour les entreprises d'observation des baleines

  • Il y a trop de sorties par jour et par entreprise, cela perturbe les baleines qui viennent pour se nourrir. En période estivale, il y a jusqu’à 12 sorties par bateau par jour!

  • Augmentez significativement le prix des sorties pour vous assurer que seules les personnes réellement préoccupées par la nature et les baleines participent à l’observation, et pas uniquement les touristes cherchant des choses à faire pendant leurs vacances.

  • Respectez les baleines, et gardez vos distances (la distance actuelle de 50-100 mètres est trop faible).

  • Soutenez l’IFAW et l’ICEwhale 

  • IFAW/ Sigursteinn Másson fait du bon travail en sensibilisant dans les écoles et entreprises d’observation des baleines sur le danger de tuer et consommer des baleines menacées avec leur campagne “Meet us – Don’t eat us. en savoir plus

  • Banissez ceux qui ne l’appliqueront pas comme: “Ambassador whale watch”

Faites entendre votre voix et signez la pétition!

Statistiques de l'IFAW

  • 81% des Islandais n’achètent pas de viande de baleine.

  • 80% de la viande de baleine est jetée après que la baleine é été tuée.
  • Il peut se passer 60 minutes d’agonie avant qu’une baleine touchée par un harpon explosif ne meurt.

  • 100% des baleines de minke sont tuées près de la zone d’observation de Reykjavik.

Résultats à venir

Juillet 2017: la politique baleinière Islandaise à revoir?

« Nous devons avoir ce débat », a dit le Ministre Gunnarsdottir dans une réunion où elle a reçue une pétition signée par 7000 personnes soutenant une requête de l’Association des Services Touristiques, des opérateurs de l’observation des baleines, et du Conseil de la ville de Reykjavik, de transformer la baie de Faxaflói en sanctuaire autorisant l’observation mais pas la chasse.

Elle a également déclaré « il est clair qu’à long terme nous ne vivrons plus avec cette politique baleinière éternellement ».

Donc il y a de l'espoir pour une fin de la chasse en Islande, mais y aura t'il une explosion de l'observation? Elle a déjà un effet négatif sur le comportement et l'alimentation des baleines!

En savoir plus:

[maxbutton id= »5″ text= »Information sur l’Islande » url= »https://theanimalfund.net/fr/informations-generales-sur-lislande/ »]

[maxbutton id= »5″ text= »Voyage en Islande » url= »https://theanimalfund.net/fr/the-animal-fund-voyage-en-islande-14-18-juin-2017/ »]