L’évolution et les espèces de dauphins


Le processus de l’évolution peut être très lent mais il permet aux créatures vivantes de développer une anatomie faite pour prospérer. Les dauphins ont d’anciennes connections avec les mammifères terrestres.  De nombreuses recherches indiquent qu’ils sont de la même famille que les artiodactyles les ancêtres des dauphins que nous connaissons et aimons aujourd’hui sont entrés dans l’eau il y a environ 50 millions d’années.

Il y a des signes révélateurs qui montrent que le dauphin a des origines terrestres. Le fait qu’il ait besoin de remonter à la surface pour prendre de l’air est le facteur dominant.

Les chercheurs ont soigneusement examiné les os des nageoires et ce qu’ils trouvent ressemble fortement aux membres de nombreux animaux vivant sur la terre. Les dauphins ont épine dorsale qui bouge de manière verticale, cette caractéristique est principalement trouvée chez les animaux capables de courir contrairement aux poissons dont la colonne bouge horizontalement.

La taille et la forme du crâne a aussi changé avec le temps. Il est devenu plus large ce qui indique un développement de la mâchoire inférieure qui s’est étoffée. Cela s’est étendu à l’oreille interne ce qui permet au dauphin d’entendre et d’utilisé le processus d’écholocalisation. On pense que pendant la période du Miocène, l’écholocalisation s’est développée jusqu’à la forme utilisée aujourd’hui par l’animal. Les premiers dauphins étaient plus petits et auraient consommés des petits poissons ainsi que des organismes aquatiques variés.

Une théorie plus ancienne est qu’il s’agit d’une évolution des baleines venant elles même d’animaux terrestres proches du loup ou même d’ongulés ceux-ci ayant des dents triangulaires similaires à celles des baleines. Toutefois, de nouvelles preuves éloignes cette théorie et offrent des informations montrant que les cétacés pourraient être proches de l’hippopotame et ces ancêtres. L’argument principal est qu’il n’y a aucune trace de fossiles de ces ancêtres jusqu’à 1 million d’année après le premier ancêtre connu de la baleine : Pakicetus

Les informations les plus récentes sur Pakicetus montrent que les baleines sont les ancêtres des mésonichidés. On pense que les artiodactyles se seraient formés des mésonichidés lors du choix de vie dans l’eau.

Ce qui est intéressant cependant, c’est que contrairement à d’autres mammifères, ils n’ont pas changé pour être herbivores. Au lieu de cela, ils ont continué à être carnivores dans l’eau comme ils l’auraient été sur terre.

Ce qui était en apparence vu comme la partie postérieure de la baleine est maintenant plus petite et internalisée. Néanmoins, parfois il y a un développement de petites jambes appelées atavisme et que l’on pense être le résultat d’un code génétique qui appelle à la formation d’extrémités plus longues.

Un autre changement fût le mouvement d’ouverture nasal, de la fin du museau au haut du crâne que l’on nomme la force nasale.

Ces naseaux ont plus tard évolué en évents pour qu’ils puissent remonter à la surface prendre de l’air puis s’immerger encore avec aisance. Le mouvement des oreilles plus proches des yeux fait aussi partie du processus d’évolution. Avec le temps, des changements intéressants leurs ont permis de survivre à leur environnement terrestre et aquatique.

Il reste de nombreuses questions en suspens concernant l’évolution du dauphin. Toutefois la bonne nouvelle est que certaines preuves apportées donnent une meilleure idée de ce qui a pu se produire. Elles ont apporté un support aux théories variées qui ont toujours besoin d’être testées et prouvées. Les fossiles trouvés au Pakistan dans les années 1970 identifient différents changements anatomiques du dauphin qui ont pu se produire.

Le processus d’évolution actuel pourrait doucement changer les membres de l’animal. Des embryons ont été repérés avec une apparition de membres inférieurs qui se développeront près de la queue. Ils sont long d’environ 1 centimètre. Le corps moderne du dauphin montre deux petits os pelviens qui ont la forme de bâtonnets. Pourtant ces membres ne sont pas visibles de l’extérieur. Cependant, en 2006, un dauphin Tursiops a été trouvé au Japon avec ces deux petites nageoires de chaque côté du corps.

Alors que des recherches complémentaires sont nécessaires, il est possible que nous soyons témoin de cette lente évolution du dauphin. Seul le temps nous dira si ce qui est en train de se produire avec ces nouveaux membres sera bien visibles sur les prochaines générations.

Espèces de delphinidés

Boto

Il y a 43 espèces de dauphins dans le monde, 38 de type marin, 5 de rivière.
Les dauphins vivent principalement en eau salée comme les oceans certains vivent en eau douce. Les scientifiques ont divisé le boto en deux ecotype ou variétés : côtière et du large. Celui des côtes préfère le chaud et les eaux peu profondes. Ils ont un corps plus petit avec de larges nageoires pour une meilleure manœuvrabilité. Le dauphin rose vit à moins de 7 kilomètres des terres est donc classé comme dauphin côtier.

Chaque espèce a un ADN propre ce qui les différentie des autres et ce bien plus que les chercheurs ne voulait le croire.

Les études indiquent aussi qu’il y a des différences de taille et de forme de crâne. Ces légères variations ont été répertoriées comme la nageoire dorsale incurvée au lieu de droite et le changement du museau.

Le type de dauphin vu à certains endroits dépend de facteurs environnementaux tels que la profusion de nourriture ou la température. Ainsi les dauphins migrent à différentes périodes de l’année.

Le plus connu et aimé des dauphins est le Tursiops ou grand dauphin. C’est celui qu’on voit le plus dans les livres, les films et dans les aquariums. Il est très intelligent, facile à entrainer et il est approche facilement l’homme à l’état sauvage.

Grand Dauphin

On l’aime beaucoup car il a l’air de toujours sourire ce qui est dû à la courbure vers le haut des éléments de son visage.

C’est un dauphin de grande taille avec un corps qui varie entre 3 et 4.5 mètres et qui peut peser jusqu’à 500 kg. Sa taille moyenne est pourtant de 2 à 3.5 mètres pour un poids de 150 à 200 kg. Sa taille varie selon son lieu de vie. Les études montrent que ceux vivant dans des eaux plus froides sont plus grands que ceux vivant dans un milieu plus chaud.

Le corps du dauphin rose est très lisse ce qui simplifie les mouvements aquatiques. Cette peau douce ressemble au caoutchouc au toucher. Il n’a pas de glande sudoripare. Son épiderme est 10 à 20 fois plus épais que les mammifères terrestres.

Il y a de nombreuses espèces et l’apparence de ces magnifiques créatures peut énormément varier comme nous le montre les dessins ci-dessous.

Le dauphin d’eau douce

Il est présent dans plusieurs rivières d’Amérique du Sud et d’Asie. Ils sont plus petit que la plupart des dauphins avec une taille d’environ 2.5 mètres à l’âge adulte. Il peut être marron, gris ou noir.

Le Steno ou dauphin à bec étroit

Il est plus difficile à croiser car il préfère les eaux profondes. Il pèse environ 150 kg et mesure 2.5 mètres. Il a une petite tête et a un long bec mais n’a pas de sillon entre le melon et le rostre comme l’ont les autres dauphins.

Le dauphin de Risso

Il a une tête cubique et n’a pas de dents sur la mâchoire supérieure mais il a plusieurs crochets pour dents sur la mâchoire inférieure. On le trouve surtout en captivité car il se porte bien dans cet environnement.

Le dauphin bleu et blanc

Il a des bandes bleues et blanches sur le corps. On pense que c’est l’espèce qui compte la plus grande population et la plus grande répartition.

Le dauphin à long bec

Il est un acrobate ! Les gens adorent les voir sauter à la fois dans la nature qu’en captivité.

Le dauphin commun

Il est commun et physiquement élémentaire. Il était respecté des cultures anciennes. Des preuves existent que ce dauphin vivait déjà au temps de la Grèce et la Rome antiques.

Le dauphin obscur

Il tend à vivre dans les eaux plus fraiches que certaines autres espèces. On peut aussi le voir en zone côtière.

L’orque

Il est certainement le delphinidé le plus puissant grâce à sa taille et son poids. Il peut tuer un phoque sans effort.

Le dauphin Burrunan

En 2011, une nouvelle espèce a été trouvée à Big City Harbor en Australie en observant son code génétique. Il a été repéré à deux endroits. Une centaine sont au Port Philippe Bay près de Melbourne et une cinquantaine se trouvent à 160 km des côtes de Gippsland.

Le globicéphale

Il peut peser plus de 2 tonnes et mesurer plus de 7 mètres. On pense que c’est l’un des delphinidés les plus sociables mais il est aussi très vulnérable à la pollution de son habitat.