Effets environnementaux sur les dauphins

Le réchauffement climatique provoque une hausse des températures des océans et les scientifiques craignent que les dauphins ne soient pas capables de s’adapter assez rapidement à ce changement d’environnement et qu’ils aient des difficultés à trouver leur nourriture. En effet, les dauphins devront migrer vers des eaux plus fraîches et plus profondes pour s’alimenter.

Le réchauffement climatique a un impact plus important sur les dauphins de rivières, car leur habitat s’amenuise. Suite à la fonte des calottes glaciaires et à la montée des eaux des océans, l’eau salée pénètre dans les estuaires et repousse les eaux saumâtres en amont.

Les ours polaires souffrent également de cette situation; par manque de leur nourriture habituelle, ils ont commencé à chasser les dauphins à bec blanc. Ces dauphins, eux aussi à la recherche de nourriture, se déplacent vers le Nord et se font tuer par les ours quand ils viennent respirer à la surface de la glace.

En 2015, des scientifiques ont été témoins d’attaques vicieuses d’ours polaires décharnés et agressifs sur des dauphins.

Les produits chimiques: Un autre danger pour les dauphins est l’eau contaminée par les produits chimiques rejetés en mer par diverses entreprises dont l’effet est accentué par le réchauffement climatique.

Un rapport de Mars 2015 aux Etats-Unis a annoncé que 60% de la population des dauphins de la côte Est avait été décimée par la contamination chimique de l’eau et le réchauffement. Ces grandes entreprises qui polluent les océans créent littéralement une marmite géante d’eau bouillante qui apporte la mort à la vie marine et les dauphins, les plus fragiles des animaux marins, en paient les conséquences.

Les eaux glacées ne sont pas plus favorables à ces cétacés. En 2011, les scientifiques des « Dauphin Island Sea Labs » ont annoncé un lien entre les entrées d’eau glacée (en provenance de la fonte de la calotte glaciaire de l’Arctique) dans la baie de Mobile (Mobile Bay est le 4ème estuaire des USA dans l’état de l’Alabama sur le  Golfe du Mexique) et la mort de douzaines de petits dauphins mort-nés échoués sur les plages de l’Alabama ainsi que sur celles du Mississippi.

Pétrole: Une autre théorie sur ce sujet développée par les écologistes est celle de la pollution intense par le pétrole suite à la catastrophe de la plateforme BP Deepwater en 2010. Soit la pollution toxique dû au pétrole même, soit celle de l’opération de nettoyage qui a suivi serait responsable de cette situation.

L’autopsie des dauphins morts examinés entre 2010 et 2012 a révélé des niveaux de bactéries pulmonaires élevés, ainsi que des lésions pulmonaires sévères et des dérèglements des glandes surrénales bien plus élevés que pour un groupe de Grand Dauphins en dehors de la zone polluée par le pétrole.

Le magazine Newsweek du 20 Mai 2015 a publié un article de la pathologiste vétérinaire en chef de l’Université de l’Illinois, Kathleen Colegrove. Celle-ci a déclaré qu’elle n’avait jamais vu de telles lésions pulmonaires pendant les 13 ans passés à examiner des cadavres de dauphins et ce à travers tous les Etats-Unis.

Les dauphins viennent respirer à la surface de l’eau où les vapeurs de pétrole sont les plus concentrées et retiennent cet air dans leurs poumons alors qu’ils replongent en profondeur.

Le taux de mort des dauphins pour cette période entre 2010 et 2015 a été 4 à 5 fois plus élevé qu’en temps normal. Les conséquences de ces décharges de pétrole sont, malheureusement, communes. En Mai 2015, le désastre de Refugio, proche de Santa Barbara en Californie a provoqué la mort de multiples dauphins et autres animaux marins qui se sont échoués sur les plages la gueule pleine de goudron. Toutes ces statistiques et rapports ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Les scientifiques et chercheurs marins pensent que la plupart des animaux marins tués de cette façon coulent à pic et ne sont jamais retrouvés ni comptabilisés.

Dauphins nageant à travers les plaques de pétrole en Avril 2010, lors de la catastrophe de Deepwater Horizon.