Marineland en France a réouvert le 21 Mars 2016

Marineland en France a réouvert le 21 Mars 2016

Marineland en France, le parc marin le plus ancien d’Europe (47 ans) vient de rouvrir après six mois de fermeture en raison d’inondations.

Il détient toujours 10 dauphins, 4 orques, 3 ours polaires, 3 otaries de Steller, 16 autres espèces d’otaries et 3 espèces de Requins en captivité.

L’otarie de Steller (Eumetopias jubatus), aussi connu comme l’otarie du Nord, est une espèce d’otaries très menacée dans l’océan Pacifique Nord. Elle est la plus large des phoques à oreilles (Otariidae). Parmi les pinnipèdes, elle est, en termes de taille, seulement inférieure aux morses et aux éléphants de mer.

Les formateurs à Marineland ne sont plus dans l’eau avec les orques suivant l’incident de Sea World, mais les épaulards font quand même encore des spectacles. Pendant l’hiver et 3 fois par jour pendant l’été, il y a deux spectacles de dauphins, orques, otaries de Steller ainsi que d’autres espèces d’otaries.

Les formateurs ont confirmé qu’ils ne suivent pas les règles de Sea World aux États-Unis, mais suivent les règles de Marineland France, ce qui signifie qu’ils reproduisent encore et qu’ils sont tous optimistes pour avoir plus d’orques, d’otaries de Steller et de dauphins dans leurs piscines étroites.

Les formateurs étaient enthousiastes et certainement en faveur la captivité.

Personne n’était pas au courant du documentaire « The Cove », bien que certains avaient vu le documentaire « Blackfish ».

Il était clair que ces formateurs ne comprennent pas l’étendue de la souffrance que ces mammifères sauvages endurent en captivité, et ne partagent pas l’avis que ceux-ci n’appartienent pas en captivité.

Ils ont confirmé qu’en général, les formateurs sont très jeunes car ce type de travail est très exigeant physiquement et que leur peau est endommagée du fait d’être constamment dans l’eau.

Malgré le fait que Marineland ait des affiches informatives et qu’il montre des films éducatifs durant les spectacles, les mammifères vivent encore en captivité et sont loin de leur environnement naturel.

Après six longs mois de rénovation, il est surprenant de voir l’état atroce de Marineland.

Le réservoir d’eau des otaries était plein d’algues, les aquariums usés ne semblaient pas avoir était refaits ou élargis pour les mammifères.

 

Rien n’a changé dans les réservoirs …

Lire les témoignages

Une très triste réouverture !

Il est MAINTENANT essentiel de faire en sorte que Marineland se rend compte que les mammifères appartiennent à l’océan et non à des réservoirs surpeuplés.

Les orques et les dauphins vivent naturellement en grand groupe, sont sociaux, amicaux, ludiques et nagent de longues distances tous les jours, tandis que dans les réservoirs équivalents à des baignoires, ils ne peuvent se déplacer que dans des cercles.

Les formateurs disent qu’ils apprécient les astuces et les spectacles mais que peuvent-ils faire d’autre ? S’ils n’obéissent pas, on les prive de nourriture. Ils s’ennuient de ne rien voir d’autre qu’un réservoir et n’ont nulle part où aller ! Lorsqu’ils sont séparés de leur famille, on peut les entendre pleurer sans fin. (Voir le film « Blackfish »)

Les orques et les dauphins en captivité souffrent physiquement et psychologiquement. Certains orques ont détruit leurs dents en mâchant des barres de cage en métal et tous les orques mâles adultes captifs ont des ailerons dorsaux effondrés, une condition qui se produit rarement dans les orques sauvages.

Leur espérance de vie naturelle est raccourcie d’un tiers en raison des infections dans les réservoirs, de l’ennui, de la dépression et de la frustration de ne pas pouvoir nager de longues distances dans leur environnement naturel. « Les orques et les dauphins naviguent par écholocation, mais dans les piscines, les réverbérations de leur propre sonar rebondissent sur les murs, ce qui peut les rendre fous. » L’océanographe de renommée mondiale Jean-Michel Cousteau a comparé l’emprisonnement des orques dans des réservoirs à une personne ayant les yeux bandés dans une cellule de prison.

De plus, le voyage qu’ils subissent pour finir dans un réservoir est traumatique pour eux et ils meurent souvent avant d’arriver à leur destination.

Il y a des milliers de dauphins et d’orques détenus en captivité dans le monde entier, y compris les pays :

Egypte, Afrique du Sud, Asie, Arménie, Bahreïn, Chine, Géorgie, Indonésie, Iran, Israël, Japon, Corée du Nord, Philippines, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande, Turquie, Emirats Arabes Unis, Belgique, Bulgarie, France, Allemagne, Grèce, Islande, Italie, Lituanie, Malte, Pays-Bas, Portugal, Roumanie, Russie, Espagne, Suède, Ukraine, Canada, Mexique, États-Unis, Australie, Polynésie française, Îles Salomon, Anguilla, Argentine, Bahamas, Belize, Bermudes, Îles Vierges britanniques, Îles Caïmans, Colombie, Cuba, République dominicaine, Honduras, Jamaïque, Les Antilles néerlandaises, le Pérou, Porto Rico, le Venezuela.


3 ours polaires et pas de glace dans le Sud de la France ?

Des mois d’accumulation d’algues dans le réservoir d’otaries…