155 rorquals communs déjà en voie de disparition

155 rorquals communs déjà en voie de disparition

30 Septembre 2015

Le ministère de l’agriculture et de la pêche de l’Islande a déclaré que les derniers chiffres étaient dans les quotas fixés par le gouvernement national pour l’an 2015. Les chasseurs de baleines ont été autorisés à chasser 171 rorquals communs et 275 petits rorquals cette saison.

Malgré une interdiction mondiale de la chasse des espèces menacées de baleines, l’Islande et la Norvège ignorent encore les sanctions de protection établies par la Commission baleinière internationale de 1986 au sujet de la chasse des mammifères marins.

Pendant ce temps, le Japon a utilisé un vide juridique dans l’interdiction de chasse qui a permis au pays de poursuivre sa chasse aux mammifères marins dans le but de recueillir des « données scientifiques ». La nation asiatique a, cependant, fait aucun effort pour dissimuler le fait que la viande de baleines chassées atteint souvent les marchés et se retrouve sur les assiettes de ses citoyens.

Le défi continu de l’Islande de l’interdiction internationale a été fortement critiquée par d’autres nations ainsi que de diverses organisations protégeant la faune et la flore.

En 2014, les Etats-Unis ont menacé l’Islande avec des sanctions économiques si la nation européenne ne cessait pas ses activités de chasse à la baleine.

Le groupe civique Avaaz a lancé une pétition en ligne en Juin en espérant d’arrêter la chasse aux baleines en Islande. La campagne a attiré plus d’1 million de signatures, soit trois fois le nombre de personnes vivant dans le pays de l’Atlantique Nord.

La demande de viande de baleine en Islande a chuté récemment. Le même phénomène s’est passé au Japon, qui est le principal marché d’exportation d’Islande pour la viande.

Le groupe pour la protection de l’environnement ‘Whale and Dolphin Conservation’ a déclaré que les chasseurs de baleines en Islande ont chassé 24 rorquals communs et 137 petits rorquals l’an dernier.

Les médias islandais ont révélé que Hvalur, une société de chasse à la baleine locale, continue à chasser le mammifère marin seulement par principe, même si elle perd des millions de dollars chaque année à cause de la chasse à la baleine.

Photo: Dagur Brynjólfsson

 

Kristján Loftsson, PDG de Hvalur, a déclaré que la société peut encore chasser les rorquals communs car elle n’a pas encore atteint les quotas de pêche.

Hvalur est connu pour subventionner l’industrie de la chasse à la baleine dans le pays à travers ses autres activités dans les pêcheries.

Source:Tech Times/ 2nd of October 2015