Les dauphins dans les Îles Salomons: la chasse de viande et de dents !

Les dauphins dans les Îles Salomons: la chasse de viande et de dents !

De 1976 à 2013, plus de 15.000 dauphins ont été tués par des villageois dans Fanalei, où une dent de dauphins peut valoir 70 centimes – soit cinq fois l’équivalent de sa valeur il y a une décennie.

« Dans les Iles Salomons, la chasse a autant de valeur culturelle que de valeur économique, » a déclaré Scott Baker, directeur associée de l’Institut des Mammifères Marins à Oregon State University et co-auteur de l’étude. « Dans d’autres parties du monde, cependant, ayant observé la diminution des stocks de pêche côtière, le ciblage des dauphins et d’autres petits cétacés semble augmenter.» « Il est également perturbant de constater que les dents ont plus de valeur monétaire, ce qui encourage de plus une incitation commerciale pour la chasse des dauphins, » a signalé Baker.

Oremus et co-auteur John Leqata, agent de recherche avec le Ministère des Pêches et des Ressources Marines, ont visité Fanalei en Mars 2013 pour documenter l’impact sur la population des dauphins, ainsi que pour examiner les dossiers détaillés sur les massacres. Au cours des trois premiers mois de l’an 2013, les villageois avaient déjà tué plus de 1.500 dauphins tachetés, 159 dauphins ‘spinner’ et 15 dauphins communs.

En utilisant la technique de chasse d’entrainement (‘drive-hunting’), les chausseurs opèrent en coordination précise grâce à l’aide de pirogues traditionnelles (généralement avec vingt ou trente pirogues). Quand les dauphins sont trouvés, les chausseurs utilisent des pierres rondes pour créer un claquement sous-marin. Les chasseurs manœuvrent ensuite les pirogues formant un ‘U’ autour des dauphins, en utilisant le son comme barrière acoustique pour les conduire vers le rivage où ils sont tués.

« L’objectif principal de la chasse est d’obtenir des dents de dauphins qui sont utilisés dans les cérémonies de mariage, » a déclaré Oremus. « Les dents et la viande sont évidemment également vendus pour de l’argent. »

Oremus a dit que les chasseurs des Iles Salomons comprennent le risque de l’exploitation de la population de dauphins.

Credit: Image courtesy of Oregon State University
Source: Royal Society Open Science