Chasse à la Baleine en Norvège

Septembre 2015

La saison de la chasse à la baleine se déroule en Norvège entre les mois d’avril et de septembre.  Les derniers rapports confirment qu’en 2015, 660 baleines de Minke ont été massacrées.  En raison des mauvaises conditions climatiques, seuls 660 ont «pu» être tuées contre 736 l’année précédente.
La Norvège fixe elle-même ses propres quotas de pêche à la baleine. Et depuis 2006, ces quotas ont augmenté de 30%. Pour l’année 2015, le quota a été fixé à 1286 unités, identique à celui de l’année précédente, ce qui correspond néanmoins au quota le plus élevé depuis 25 ans. La Norvège a repris la chasse commerciale de la baleine en 1993 et en a tué 9500 depuis.

Paradoxalement, la Norvège consomme moins de viande de baleines qu’auparavant ; elle a essayé de créer un marché plus étendu encore pour sa viande de baleine en la vendant au Japon et à d’autres pays. Cependant, une partie de la viande de baleine exportée de Norvège a récemment été refusée par les autorités japonaises car certains tests sanitaires effectués sur la viande avaient révélé qu’elle contenait jusqu’à deux fois plus de pesticides potentiellement dangereux pour l’homme que le niveau autorisé. Ces tests réalisés par le Ministère Japonais de la Santé, du Travail et des Affaires Sociales démontrent que la viande de baleines importée de Norvège contient un niveau dangereux de pesticides comme l’aldrine, la dieldrine et le chlordane, substances qui violent les standards acceptés en matière de santé publique et qui peuvent causer des malformations congénitales, des troubles neurologiques et certaines formes de cancer si l’être humain en consomme en trop grandes quantités. Ce n’est pas la première fois que la viande de baleine norvégienne fait l’objet de toutes les préoccupations sanitaires : en 2009, elle avait déjà été renvoyée par le Japon car elle contenait un niveau trop élevé de bactéries vivantes.
L’industrie de la pêche norvégienne a bénéficié, depuis les deux dernières décennies, du soutien financier du gouvernement norvégien et d’entreprises d’investissements pour développer sa recherche sur l’utilisation de l’huile de baleines dans les domaines pharmaceutiques, de la nutrition humaine et animale ainsi que de l’industrie cosmétique. Des millions de couronnes norvégiennes ont ainsi été dépensés pour trouver un nouvel usage à ces baleines de Minke qui sont massacrées chaque année par ce pays. (source: www.nifes.co)

La chasse aux baleines de Minke a diminué entre 1960 et 1990 car la Norvège les considérait comme trop petits pour la chasse. Mais depuis les années 90, cette chasse aux baleines de Minke s’est à nouveau accélérée car plusieurs autres espèces de baleines avaient été trop chassées.

Les baleines de Minke vivent normalement entre 30 et 50 ans. Dans certains cas, elles peuvent même atteindre 60 ans…à condition de ne pas passer par la Norvège!

La baleine de Minke est l’espèce de baleine la plus chassée au monde. La Norvège en massacre plus de 600 par an et le Japon plus de 500, au nom de la « recherche Scientifique ». Les quotas de pêche sont mêmes plus élevés aujourd’hui qu’il y a 20 ans (1286 en 2015 pour la Norvège).

Depuis le milieu des années 90, la chute de la population des baleines à travers le monde a encouragé l’adoption d’un moratoire international sur la pêche commerciale de la baleine. Il est entré en vigueur en 1986.  Selon ce moratoire, la chasse à la baleine est légale si et seulement si elle se pratique au nom de recherches scientifiques ou pour des raisons de subsistances aborigènes. Malgré ce moratoire, presque 40 000 baleines ont été massacrées sur les 27 dernières années. L’AWI (Animal Welfare Institute) et l’EIA (Environmental Investigation Agency) ont sommé le gouvernement norvégien d’arrêter tout soutien à la pêche à la baleine et d’appliquer l’embargo international sur les produits issus de cette pêche. La Norvège ne le respecte pas.
Il reste à ce jour cinq pays qui continuent de chasser la baleine et à en faire le commerce de sa viande: la Norvège, le Japon, le Groenland, les Îles Féroé et l’Islande. Chacun de ces 5 pays ignore totalement les décisions internationales prises à l’encontre de cette activité!

Les chasseurs norvégiens tuent les baleines à l’aide de harpons, une technique qui n’a pas évoluée depuis plus de 100 ans ! Pour des raisons de visibilité, de houle et de tangage du bateau de pêche, il est pratiquement impossible que le coup de harpon soit assez précis pour tuer la baleine instantanément.

Les données officielles du gouvernement norvégien démontrent qu’au moins une baleine sur cinq ne meure pas immédiatement mais agonise plutôt pendant de longues heures. 

Documents